Lu dans le Figaro : Les drôles de consignes anti Manif Pour Tous

Dans un PV que Le Figaro a consulté, un gendarme assure qu'il devait interpeller toute personne qui tenait en mains un drapeau.
Le Défenseur des droits recevra ce jeudi deux jeunes sympathisants de la Manif pour tous: il s'agit de la première audition, par les services de Dominique Baudis, qui «veillent au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité», d'opposants au mariage gay s'estimant victimes d'«arrestations arbitraires». Une vingtaine de réclamations individuelles ont déjà été adressées au Défenseur des droits. Mais la Manif pour tous «pense pouvoir (...)

Lu dans le Figaro : Mariage gay : le «malaise grandissant» des commissaires face à la répression


Dans le journal interne du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), des hauts fonctionnaires font part de leur refus d'être «une police d'opinion» face aux manifestants anti-mariage gay.

Il y a quelques jours, les CRS s'indignaient, dans un tract du syndicat Alliance, de leur mission «ridicule» contre les «veilleurs debout». Aujourd'hui, c'est chez les commissaires de police que la colère gronde. Dans le dernier numéro de la Tribune du commissaire, deux des trois «tribunes libres» sont consacrées au «malaise grandissant» de l'institution policière face à la répression des manifestations anti-mariage gay.«Du jamais vu!», commente un membre de ce syndicat, qui représente 60 % des commissaires, et [...]


La Manif Pour Tous au Conseil de l'Europe et à l'ONU pour dénoncer la répression politique et policière.


Vous trouverez ci-joint le rapport public présenté le 26 juin 2013 au Conseil de l’Europe lors de l’audition sur la  « Manif pour Tous et la répression policière » organisée en marge de la session de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe.

Cette audition a été organisée par le Parti Populaire Européen (Groupe politique PPE) et le European Centre for Law and Justice, en présence de M. Luca Volontè, président du Groupe PPE.

Lors de cette audition, Ludovine de la Rochère, Présidente de la Manif pour Tous, a dénoncé la véritable répression policière et judiciaire qui s’abat sur les opposants à la Loi Taubira, sur instructions des plus hautes sphères du pouvoir. Elle a également dénoncé les conditions d’incarcération de Nicolas Bernard Buss qui portent gravement atteinte à sa dignité et qui sont indignes de la France, Patrie des droits de l’homme.

Le rapport présenté contient plus d’une centaine de témoignages de personnes victimes d’abus policiers ayant eu lieu à l’encontre du mouvement social de défense de la famille et de contestation de la loi ouvrant le mariage et l’adoption d’enfants aux couples de même sexe.

La Manif Pour Tous a pleinement collaboré à ce travail de compilation et a transmis l’ensemble des témoignages qui lui ont été communiqués sur le site www.lamanifpourtous.fr ou www.libertepourtous.fr.

Vos témoignages permettent de recouper, de corroborer et d’attester des faits qui, pour un pays tel que la France, sont graves et sans précédant depuis plusieurs décennies.

Ce rapport va être remis aux organes compétents du Conseil de l’Europe et des Nations-Unies à Genève.

Il viendra documenter les diverses procédures actuellement initiées auprès de ces instances par des victimes, des élus et des ONG.

On ne lâche rien car lorsqu’un peuple a pris conscience qui lutte pour une juste cause, il triomphe toujours.